La Cité internationale de la gastronomie et du vin constituera un ensemble urbain cohérent comprenant : des équipements à vocation culturelle et touristique, une offre commerciale (boutiques, restaurants, bars, hôtel), un écoquartier et un complexe cinématographique. Si le projet dans son ensemble est porté par le groupe Eiffage, des spécialistes vont prendre en charge la conception, la construction puis l’exploitation de chacun de ces volets.

Le pôle culture et formation

Implanté essentiellement dans les extensions contemporaines prévues au nord du site, ce pôle de 5000 mètres carrés comprendra :
– le pavillon de la gastronomie et du vin, espace d’expositions temporaires permettant de valoriser le repas gastronomique des Français ;
– un centre de conférences doté d’un auditorium de 250 places ;
– des salles de réunion permettant d’accueillir séminaires, ateliers, formations, conférences… ;
– une cuisine équipée permettant d’accueillir des chefs pour des démonstrations ou des ateliers de formation ;
– la boutique de la Cité ;
– une salle de réception de 700 places, capable d’accueillir notamment de grands banquets ;
– la chapelle des Climats, lieu d’interprétation des Climats du vignoble de Bourgogne, dans la grande chapelle de l’ancien hôpital ;
– la grande brasserie de la Cité et une cafétéria.

Le groupe Vega est pressenti pour exploiter le pôle culturel de la Cité. Il s’associera les compétences de la société Abaque pour la muséographie et la scénographie.

Le pôle commercial

Sur plus de 4500 mètres carrés, le village des artisans du goût formera un espace commerçant autour d’une grande épicerie, des « stands de la gastronomie » dédiés aux métiers de bouche et aux arts de la table, d’un caviste, mais aussi d’une librairie, de la boutique de la Cité, de cafés, de bars à vins et de restaurants.

Le complexe cinématographique

La Cité internationale de la gastronomie et du vin comprendra 13 salles de cinéma, dont une sera plus spécifiquement dédiée à la projection de films ou de documentaires en lien avec la gastronomie et le vin.

Le complexe cinématographique

L’hôtel

Implanté dans les bâtiments historiques situés au sud du site, l’hôtel 5 étoiles comptera 83 chambres. Il proposera également un bar lounge, des salles de séminaires ainsi qu’un spa et sa boutique. L’opérateur pressenti est Les Sources de Caudalie, qui gère déjà un établissement dans le Bordelais.

Les logements réhabilités

Autour de la cour Jérusalem et de sa chapelle préservée, le projet de la Cité internationale de la gastronomie et du vin inclut 90 logements. L’opération serait réalisée par Groupe François Ier.

Le centre d’interprétation et d’animation du patrimoine (CIAP)

Dijon, ville d’art et d’histoire, se doit de proposer à ses habitants comme à ses visiteurs un lieu permettant d’expliquer l’histoire urbaine et l’architecture de la ville, d’accueillir des événements (conférences, ateliers, expositions, visites scolaires…) sur le thème du patrimoine et, in fine, de donner envie de partir à la découverte du secteur sauvegardé, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco dans le cadre des Climats du vignoble de Bourgogne. La présence de ce centre d’interprétation et d’animation du patrimoine (CIAP) sur le site de la Cité internationale de la gastronomie et du vin se justifie pleinement : situé à l’entrée sud du cœur de ville et au point de départ nord de la route des grands crus, le CIAP permettra de rappeler les liens particulièrement forts qui unissent Dijon à la gastronomie et à la viticulture, en soulignant combien l’architecture même de la ville témoigne de cette histoire. Le CIAP, qui s’étendra sur environ 500 mètres carrés, intégrera une plateforme touristique permettant d’offrir une information complète complète aux visiteurs (1 million par an) attendus chaque année à la Cité internationale de la gastronomie et du vin.

Parc habité

Permettant de mettre en valeur les arbres remarquables du site ainsi que l’ouvrage en pierre enjambant le bras de l’Ouche qui traversait jadis le site, le parc habité constituera, sur 3,5 hectares, une bulle de verdure sur la façade ouest de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, entre la rivière au sud et le départ de la coulée verte au nord-ouest.

L’écoquartier

L’écoquartier de la Cité internationale de la gastronomie et du vin comptera 540 logements, réalisés par des bailleurs sociaux et des promoteurs privés. Trois programmes spécifiques sont d’ores et déjà fléchés : une résidence étudiante, une résidence de tourisme et une résidence séniors. À proximité immédiate du centre-ville, des commerces et des cinémas de la Cité, dans un environnement verdoyant, l’écoquartier constituera un nouveau morceau de ville privilégié à Dijon.